La technique infaillible de l’ours qui se gratte le dos

Si je devais parler de ma formation au sein de l’école des avocats, je serais très mitigée quant à sa qualité et à son contenu.

J’eus la naïveté de penser, et ce jusqu’au lendemain de la rentrée, que les 6 mois de formation dite « initiale » allaient m’apprendre l’essence de mon métier.

Image

(Crédit Photo Glacier NPS)

Faire une assignation, gérer un client, plaider, facturer, recouvrer, quels papiers faire signer quand et à qui pour une AJ, tout ça tout ça…

Tout ce qu’on ne sait simplement pas faire quand tu sors de l’école des avocats.

Un jour alors que je discutais avec un groupe de comédiens, certains m’ont dit que ca leur plairait, à défaut d’être avocat, de donner des cours de théâtre dans les écoles d’avocat.

Bien que trouvant l’idée très bonne, j’ai brisé leur rêve leur expliquant que cours de théâtre dans les écoles d’avocat (en tout cas dans la mienne), il n’y avait malheureusement point.

Et devant leurs mines surprises, je ne pu m’empêcher de leur raconter la technique de l’ours qui se gratte et des « enseignements » que l’école des avocats avait cru utile de nous dispenser ce jour là.

Je me suis quand même demandé, l’espace d’un instant, si on ne s’était pas un peu moqué de nous ce jour là.

D’ailleurs, en écrivant ce billet, je me suis aussi demandé si cela était bien arrivé, tellement aujourd’hui je trouve ca aberrant !

Le module de formation s’appelait « Apprendre à contrôler sa voix ».

Jusqu’ici tout va bien, c’est un peu 50% de notre métier que de savoir parler…

L’intervenante est une orthophoniste et a donc pour mission de nous aider, selon le titre, à bien respirer et à bien adapter notre voix au contexte pour faire passer nos messages !

Naïve que je suis !

Tout d’abord dans le cours contrôler sa voix, de voix il n’y aura point puisque durant les deux sessions de formation à aucun moment il ne nous a été donné de parler !

Mais de quoi me plains-je puisque ce jour là il m’a été donné l’occasion de faire l’ours.

Alors cette orthophoniste, peut être très douée dans son domaine, est venue, sans ciller, expliquer à 170 futurs avocats entre 25 et 35 ans, que pour bien se détendre avant de plaider et ainsi avoir une voix claire, posée et distincte durant tout un exposé oral, il suffit d’un mur sur lequel on peut s’adosser.

Dès identification de ce mur, prenons par exemple un grand mur d’une salle des pas perdus (parce qu’au milieu de plein de gens c’est drôlement plus rigolo), il suffit d’y poser son dos et de se frotter de haut en bas et de droit à gauche « à la manière d’un ours qui se gratte le dos contre un arbre ».

Cette technique ancestrale fait apparemment recette et permet aux avocats, avant une plaidoirie se mettre leur voix en condition.

(Je vois bien que vous rigolez là bas au fond, c’est normal)

Ceux qui me connaissent se doutent bien qu’il fut difficile pour moi de rester stoïque mais je prenais sur moi pour ne pas l’ouvrir.

Malheureusement, l’occasion m’a été donné de prendre la parole puisque l’intervenante ma demandé mon avis sur la technique de l’ours.

Je ne pu m’empêcher de lui répondre que je ne voyais pas bien de un l’intérêt du cours et de deux avant de plaider de demander un petit délai au magistrat le temps que je me frotte le dos contre un mur (ben oui on m’a appris ça à l’école Monsieur Le Président – si, si je vous jure) afin de permettre une clarté de mon discours.

Je me voyais donc expliqué une nouvelle fois que cela permettait d’éclaircir la voix.

J’ai beau essayé de comprendre je ne vois pas bien le lien.

Mes petits camarades se marrent sous cape et mon professeur du jour abandonne sa démonstration voyant le peu d’effet qu’elle produit sur moi.

Il n’empêche que nous ne nous sommes pas arrêtés en si bon chemin.

Puisque ensuite nous avons imité un skieur de fond et un chien qui lève la patte… Si si…

Malheureusement comme nous n’avons utilisé ce jour là ni notre voix ni notre respiration utilement, je ne peux pas vous donner les résultats des tests avant après grattage de dos et leur influence sur ma voix quand je plaide !

J’eus été tenté d’aller poser la question à un spécialiste de la technique, le Grizzli du zoo d’à côté, mais je crois que les ours ça parle pas.

Enfin je suis plus très sure vu ce qu’on m’a appris dans mon école des avocats…

Publicités

8 commentaires

  1. Ahah, c’est vrai que dans le genre ce cours était bien inutile. On avait eu une prof de théâtre qui un jour nous avait demandé de nous dessiner et de dessiner notre squelette pour voir si on connaissait bien notre corps… On n’a jamais bien su à quoi ça pouvait bien servir mais certainement pas à mieux parler ou à évacuer son stress…

    J'aime

  2. Bonjour,

    Je suis comme toi, très déçu de cette formation… J’ai en revanche eu la chance d’avoir un excellent comédien qui nous donnait des cours de théâtre formateurs. Nous en redemandions tous (ou presque) !

    A bientôt.

    J'aime

  3. Bonjour,

    Je suis mort de rire…. Je n’avais pas de cours de cette nature – c’est très dommageable- mais je me souviens d’un ancien avoué près le TGI qui nous parlait des peines de relégation qui avaient été abolies depuis des décennies…Le pire c’est qu’il croyait qu’elles faisaient toujours parties du droit positif…

    J'aime

    1. Oui je n’ai strictement rien appris dans cette école (outre le fait de faire les mots fléches des trois journaux gratuits en moins de 15 min). J’ai été très décue… du coup on beaucoup fait la fête ca a compensé 😉

      J'aime

  4. Tellement marrant ton expérience.. A titre personnel, j’ai eu l’impression de revenir au lycée durant cette formation de 18 mois.. Du bon temps passé..et pas assez profité avec le recul..pour être lâché dans la jungle à la sortie de l’école..

    J'aime

Laissez votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s